Histoire d’une expatriation au Kurdistan d’Irak

« Ah mais ça va pas ! L’Irak !? Non mais tu es folle ma pauvre fille ! »

C’est à peu près la réaction de ma mère lorsque je lui ai annoncé que j’avais l’opportunité de m’expatrier 6 mois en Irak pour y effectuer un stage pendant mon doctorat. Et pour être honnête, cela a été la réaction de la plupart des gens de mon entourage 🙂 J’ai eu cependant la chance d’avoir une super amie qui m’a rejoint là-bas à mi-parcours pour un stage également. On a pu ainsi partager un peu ensemble cette expérience unique.

Tout d’abord petite précision sur cette partie du monde. Le Kurdistan d’Irak se situe au Nord du pays. Je résidais dans la capitale, Erbil (ou Arbil, ou encore Hawler).

irak-2
La ville au Nord c’était chez moi, Arbil. En général, le Kurdistan d’Irak s’arrête un peu avant Mossoul, ville chrétienne, et un coup il englobe Kirkouk, un coup non (pas compliqué déjà !). En gros Kirkouk et alentours c’est plutôt un No man’s land.

Je suis donc partie vivre de 2010 à 2011 dans cette partie nord d’un pays tristement célèbre pour ses guerres et divers attentats.

J’appréhendais au départ bien évidemment. Je ne connaissais pas le Moyen-Orient, si ce n’est à travers les livres ou médias. Pour moi, il s’agissait de pays très riches en histoire mais très restrictifs au niveau des libertés individuelles. J’étais toutefois curieuse et je suis partie pleine de bonne volonté !

Je ne savais pas qui venait me cherche, où`j’allais loger, ce qui m’attendait, le climat etc. Oui c’était plutôt assez compliqué de trouver des renseignements sur ce dernier aspect ! Je m’attendais à avoir beaucoup de soleil et de fortes températures ! Bah c’était raté ! ! Du moins pas en hiver 🙂 Il est vrai que le soleil est beaucoup plus présent mais il peut rapidement faire froid également, comme en France. Bon en été, avec 60 degrés, c’était différent, on avait qu’une envie c’était se mettre à poil !

Je suis donc arrivée dans ce nouveau pays, fin octobre 2010 avec ma grosse valise et une gentille dame, Muriel, qui m’attendait à la sortie de l’aéroport d’Erbil avec son gros 4×4. Je ne savais pas très bien non plus à quoi m’attendre niveau mentalité. Muriel m’accueille alors très chaleureusement et m’apprend qu’elle va me loger pendant la durer de mon stage, soit six mois. C’est super !

Les premiers jours passent, je découvre un environnement tout autre. Une ville remplie de joie de vivre, surplombée par une grande citadelle qui fait la fierté des habitants d’Erbil, des gens qui changent ton argent dans la rue, des gens qui t’interpellent tous les trois mètres pour te prendre en photo (et là tu te sens la femme la plus sexy du monde ! ), un grand bazar digne de celui d’Istanbul, des Peshmergas (l’armée kurde) un peu partout, bref un tout autre environnement, une toute autre culture. Et ça, ça n’a pas de prix 😀

« Ca va en tant que femme ? Tu portes le voile je suppose ? »

J’ai entendu cette question à maintes reprises et je les comprends, avec tout ce qu’on entend à la télé.

Je me suis petit à petit habituée aux mentalités parfois un peu fermées, notamment lorsque j’ai tendu la main à un homme kurde pour le saluer et que ce dernier m’a regardée avec dédain sans me la serrer. Bah là tu te sens con ! Après coup, on t’explique que lorsque tu es une femme, c’est à toi d’attendre que l’homme te tende la main s’il souhaite te la serrer ou pas. Bon ok, c’est un peu moyen-âgeux, peu pense comme ça fort heureusement, mais tu t’adaptes.

Bien évidemment, en tant que femme, tu n’es pas aussi libre qu’un homme. certains endroits leur sont réservés. Mais en tant que femme européenne, tu l’es beaucoup plus qu’une femme kurde ou irakienne. Et non je ne portais pas le voile, il n’est pas obligatoire en Irak.

Après, c’est comme partout, tu es dans un nouveau pays aux meours différentes, tu t’adaptes. Tu ne te promènes pas en mini jupe, tu préfèreras un t-shirt à un débardeur, tu éviteras les shorts si tu es un homme etc. Mais bon après tout, tu ne t’amuserais pas à aller en mini short au Vatican.

« Et niveau nourriture ? Le porc ça te manque pas ? Tu peux boire de l’alcool ? »

Seconde question que l’on m’a beaucoup posée: celle de la nourriture !

Déjà, il faut savoir que le plat de base sera du riz avec du poulet et des haricots rouges. Personnellement, j’adorais, surtout quand leur pain servi avec était tout chaud, mais bon tous les plats sont déclinés de la sorte c’est vite lassant.

Toutefois, pendant les fêtes telles que l’Aïd El Kébir ou Newroz (nouvel an Kurde qui a lieu fin mars), j’ai pu découvrir des mets DELICIEUX !!! et variés ! J’en bave encore !

Alors soit, on ne trouvera pas de porc, mais de l’alcool il suffit de se rendre dans le quartier chrétien d’Ainkawa pour en trouver.

🙂

Le Kurdistan d’Irak a été pour moi une très belle expérience. Les imposants checkpoints à la sortie des villes surprennent toujours pour l’européen qui sommeille en nous, mais on y découvre un peuple chaleureux, avide de partage et qui subit encore les traumatismes passés lors du régime de Saddam Hussein. La région kurde est encore un système très tribal, de grandes familles dirigent et je déconseille de les embêter !

J’ai pu découvrir une nouvelle culture, approfondir mes connaissances de la culture arabe, apprendre ä connaître de nouvelles fêtes, comme celle de Newroz ou des cérémonies de commémoration de massacres du peuple kurde comme à Halabja, partager divers piques-niques dans les montagnes etc.

Je vous laisse découvrir une sélection de mes photos qui j’espère vous donnera une toute autre image de cette région du monde. J’ai eu l’occasion de parcourir la région et de ne pas seulement rester sur Erbil. Rawanduz, Lalish (village envoûtant du peuple Yézidi), Amedy, Dohouk, Soulaimanieh (et sa tristement célèbre prison rouge dans laquelle Saddam torturait), Harir, Khalifan, Akre, Barzan etc. sont autant d’endroits que j’ai eu la chance de découvrir.

Bonne évasion et Beji Kurdistan !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s