Istanbul en un week-end

« Venez voir nos tapis !! »

Tellement cliché mais on s’est fait accoster au moins 10 fois en un week-end pour nous emmener dans des magasins de tapis. Un coup on nous accoste gentiment, puis au fur et à mesure de la conversation « ah tiens venez voir mon magasin cela ne prendra pas longtemps », une autre fois on nous dit (on nous ment même) que la mosquée va fermer, et de venir voir de ce côté là de la ville car il y a une belle vue mais oh surprise on passe devant le magasin de son oncle  😀

Maintenant on en rit bien sûr, mais sur le coup, à force, cela nous avait un peu « énervé ».

On garde malgré ce seul point négatif un super souvenir de la ville (et de leur thé à la pomme  ❤ ) !

Envolez-vous pour Istanbul le temps d’un week-end !

En deux jours vous pouvez voir les principaux endroits d’Istanbul et cela suffit amplement.

Principaux sites

Sultanahmet, le vieil Istanbul, séparé par l’estuaire de la Corne d’or du district de Beyoğlu, qui forme l’Istanbul moderne, est la zone la plus touristique de la ville.

C’est logiquement donc par Sultanahmet que toute visite de la ville doit débuter. Mille ans d’histoire au carrefour de deux civilisations vous donnent rendez-vous dans le vieil Istanbul.L’un des symboles d’Istanbul, et probablement le monument le plus connu de la ville, la basilique Sainte-Sophie fut pendant dix siècles, de 537 jusqu’à la prise de Constantinople en 1453, le plus grand monument religieux de la chrétienté. Elle fut transformée en mosquée puis depuis 1935 il s’agit d’un musée ouvert au public. Je vous conseille de ne pas y aller trop tard, les cars de touristes sont monnaie courante.

Face à Sainte-Sophie : la mosquée bleue est un autre emblème de la ville, entourée de six minarets.

De l’autre côté de la rue, juste à côté de Sainte-Sophie: la citerne-basilique. C’est probablement l’endroit qui nous a le plus marqué. Des sous-terrains immenses sous la ville, avec eau et poissons 😮 On avait l’impression que la Méduse allait surgir à tout moment !

Autre incontournable de Sultanahmet, à deux pas de Sainte-Sophie là encore : le palais de Topkapi. Evitez de vous faire alpaguer si possible par la horde de guides qui vous assaille…

Dernier haut-lieu touristique, mais il ne faut pas détester la promiscuité… le Grand Bazar, le plus grand marché couvert du monde. On y trouve quelque 4 000 échoppes, arnaques garanties 😀 Mais c’est sympa à voir !

Istanbul et la modernité

Il faut franchir la Corne d’Or par le pont de Galata pour découvrir une autre facette d’Istanbul : plus moderne, moins touristique, assez européanisée, notamment dans le quartier de Galata (avec sa fameuse tour qui coûte honnêtement assez chère 🙂 )

Dans le Byzance moderne, il convient également de s’arrêter par la place Taksim, le quartier du Péra et de se perdre dans les nombreuses ruelles.

Virée sur le Bosphore

Si vous avez le temps, une virée sur le Bosphore peut s’avérer très sympathique ! Les possibilités ne manquent pas à Istanbul et vous trouverez des vendeurs partout, voire même qui vous accosteront.

Virées nocturnes

Pour des envies de bars ou de boîtes, direction la partie moderne de la ville, à Beyoğlu. Un incontournable, le 360°, bar panoramique à la vue exceptionnelle, situé au dernier étage de l’immeuble Mısır où se nichent de nombreuses galeries d’art. Autres lieux pour sortir, le Babylon avec ses concerts live, ou l’Ara Kafé ouvert par le célèbre photographe Ara Güler.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s