Que faire à San Francisco ?

If you’re going to San Francisco… Be sure to wear some flowers in your hair…

Mon frère résidant à San Francisco, j’ai eu l’occasion de m’y rendre à plusieurs reprises et la chance d’avoir deux guides connaissant bien la ville: mon frère puisqu’il y vit et sa femme puisqu’elle vient de là-bas, rien que ça.

San Francisco est vaste, très vaste, beaucoup de choses atypiques à découvrir. Selon moi, le meilleur moyen de la visiter est de s’y perdre, mais intelligemment.

⇒ Quelques petits points pratiques sur SF ⇐

Budget: je ne peux pas dire vu que j’étais logée, mais je vous conseille d’avoir un bon budget. Pour 10 jours, en comptant logement, activités et nourriture, on peut facilement atteindre les 1000 dollars selon les quartiers. Vous trouverez beaucoup de AirBnb disponibles mais aussi parfois des petits hôtels en centre ville pour presque rien (les quartiers ne sont pas très fréquentables la nuit tombée cependant).

Transports en commun ou voiture: je suis partagée, tout dépend de la location du logement, j’aurais tendance à dire voiture mais circuler dans SF devient une plaie… le transport peut être une bonne option. SI vous optez pour la voiture, attention aux jours de « cleaning street », c’est écrit sur les panneaux de stationnement et ils ne plaisantent pas, amende garantie. De même pour se garer, toujours braquer les roues contre le trottoir, question de sécurité.

Transports en commun: si vous optez pour ces types de transports, prévoyez bien de la monnaie pour payer votre ticket de bus car les chauffeurs ne rendent pas la monnaie (ou comment j’ai perdu 10$ la première fois tout bêtement). Toutefois, concernant les transports, vous pouvez acheter une clipper card dans les supermarchés, une sorte de carte de bus que vous pouvez recharger sur internet, c’est pratique. Aussi, mieux vaut connaître la ville car ne vous attendez pas à avoir un écran tout beau, tout neuf, flamboyant qui vous dira le nom des arrêts. Cela arrive, mais c’est rare (jamais d’écran cependant). Autre point: les arrêts, il faut les deviner 😉 ! Combien de fois je me suis demandée où se trouvait l’arrêt de bus alors que généralement, c’est à chaque croisement (oui il faut croire que l’américain est fainéant, car le bus s’arrête tous les 5 mètres, je plaisante pour l’américain bien sûr, mais pas pour la fréquence!).

Meilleure période: Septembre-octobre. J’y suis allée en décembre, le temps était superbe ! mais en avril… plutôt minable, beaucoup de brouillard.

Combien de temps: difficile à dire, je dirais 10 jours pour bien profiter, faire des randonnées et traverser le pont rouge pour se rendre vers le parc de Red Woods ou encore traverser le Bay Bridge.

Côté environnement: svp, attention à l’eau en Californie. Il s’agit d’une véritable plaie, il ne pleut que rarement, soyez responsable 🙂

♥ Coups de coeur culinaires ♥

Mon gros coup de coeur culinaire est sans nul doute le restaurant Herbivore, 531 Divisadero St, vers les painted Laidies. Vous en avez d’autres dans la baie. Il s’agit d’un restaurant végétarien dans lequel vous trouverez aussi des recettes végétaliennes. Vraiment délicieux, même les pro viande aiment !

Autre petit « restaurant » sympathique à découvrir puisqu’il n’existe qu’à SF, le Burger Meister, dans la Cole Valley. Ils sont souvent perçus comme les meilleurs burgers de la ville et je suis d’accord ! Leurs frites de patates douces et leur burger à l’avocat sont délicieux (toujours meilleurs que les burgers dégueulasses de In N’Out, oui voilà je l’ai dit, je n’aime pas In N’Out 🙂 ).

OLYMPUS DIGITAL CAMERA
Je bave…

◊ Incontournables à San Francisco ◊

Le Japanese garden, gratuit le vendredi avant 10h, très beau, posez-vous boire un thé et mangez un fortune cookie. Situé dans le Golden Gate park, il se fait en environ 1h. Des sites proposent des visites organisées par des guides bénévoles (pourboire bienvenu à la fin), et pour ce jardin, c’est intéressant (en anglais toutefois). Le Golden Gate park est quant à lui, immense. Allez y faire un tour, vous pourrez faire un tour de barque, observer les bisons et découvrir vers le jardin japonais un petit arbre avec une petite porte pour un lutin 🙂

Japanese Garden

Le Golden Gate bridge, of course. Besoin de le présenter? Pour ma part, sa traversée en vélo ou à pied n’a pas d’intérêt (circulation et donc pollution). Le traverser est cependant une bonne idée, mais en voiture, si vous voulez vous rendre vers Tennessee Beach, Red Woods etc. N’oubliez pas que vous devrez payer votre retour sur SF au niveau du péage du Golden Gate. Avant de le traverser de nouveau, arrêtez-vous pour observer la magnifique vue, encore plus magique si le « fog » est en train de dévorer la ville. Vous pouvez aussi partir du Golden Gate (côté SF), afin de longer l’océan et vous retrouver sur Baker Beach. De là, vous profiterez d’une très belle vue sur le pont rouge.

Le Presidio, à côté du Golden Gate, très beau, vous y trouverez les studios Lucas et la statue de Yoda :), ainsi que des bâtiments d’une ancienne exposition universelle mais bon c’est accessoire face à Yoda !!

Haight Street: quartier hippie, déjanté, vous trouverez toutes sortes de boutiques et peut-être aussi de la drogue 😉

 

Un tour en cable car. 5$. Il faut prendre la ligne Powell & Hyde en direction de l’extérieur de la ville (outbound). En plus de passer par le sommet de la partie iconique de Lombard Street, comme je l’explique ci-dessous, il offre aussi une jolie vue, sur la dernière partie de la ligne, sur Alcatraz. Si ma mémoire est bonne, pour profiter de toute la ligne, il faut monter à Union Square. Tentez de prendre le tout premier cable car, tôt le matin afin d’éviter la foule (et encore vous en aurez!) et d’avoir une chance de monter dans le cable car.

Lombard Street, rue sinueuse et même la plus sinueuse des Etats-Unis… Elle est immense, mais la partie intéressante avec ses huit virages est toute petite. Le cable car Powell-Hyde s’arrête juste au-dessus. Les maisons autour de la rue sont sublimes.

thumb_P4260250_1024

Les peintures murales de Mission. Elles retracent l’histoire des mexicains et américains bien souvent, elles sont très intéressantes et belles.

Le Pier 39 ou Fisherman’s Wharf. Alors, je l’ai mis dans la liste des incontournables car en effet il faut en faire l’expérience. Tout dépend de ce que vous recherchez. Si vous aimez le monde et l’ambiance « attraction », cet endroit est pour vous. Je n’ai pas spécialement apprécié l’endroit mais c’est selon les goûts de chacun 🙂 Toutefois, vous y trouverez les lions de mer! Suivez leurs cris 😉

Alcatraz. L’incontournable par excellence. La visite et l’audio guide sont passionnants, c’est très intéressant de découvrir ce lieu! Réservez bien en avance !

Les Painted Laidies, près d’Alamo Square, de style victorien et edouardien, ressortent bien en contraste avec la ville nouvelle en second plan. Et puis on les connaît beaucoup car ce sont celles du générique de La Fête à la maison 😉

Pensez au restaurant Herbivore dont je parle au-dessus qui est à côté…

Mais San Francisco c’est aussi, Chinatown, le quartier japonais, le MoMa, Twin Peaks (peu d’utilité), la Coït Tower, ses terrasses sur les toits, le Castro (à part des pénis partout…), le downtown (peu d’intérêt aussi), ses plages (Ocean beach notamment), le stade des Giants, ses rues qui montent et qui descendent, ses escaliers peints, son originalité.

« Coups de gueule » concernant la ville

Tout d’abord, San Francisco, c’est cher. Les prix augmentent d’année en année, les prix du marché de l’immobilier explosent, faire ses courses n’est absolument pas bon marché etc. Y vivre c’est l’horreur et beaucoup déchantent à leur arrivée (pendant une expatriation seulement) et veulent partir. Pas tous bien entendu, mais peu se rendent compte du coût de la vie et de ce que SF est devenu. Mon frère le premier se dit « chanceux » d’être arrivé à temps, mais en 12 ans là-bas il voit à quel point tout a changé, et souhaite partir. Et bien sûr, qui dit ville horriblement chère, dit pauvreté. Les deux extrêmes se font face dans une ville en plein boom et cela est plutôt dérangeant. Il paraît souvent injuste de voir, à titre d’exemple (mais histoire vraie), un médecin qui se retrouve à la rue pour avoir tenté de sauver sa femme du cancer et qui a donc dû tout vendre pour payer les traitements. Ou encore un SDF à côté d’un homme d’affaires de la Silicone Valley très riche, un sans-abri se grattant les ongles sur le trottoir jusqu’au sang… Je sais, ce n’est pas que SF, il s’agit plus d’un problème grobal aux USA, mais le clivage est particulèrement choquant là-bas…

Mais peut-être que ce qui est le plus triste et choquant, c’est de voir à quel point les gens s’habituent à cette pauvreté extrême et qu’ils n’y prêtent même plus attention… par habitude…

Autre petit coup de gueule sur la ville et sans aucun doute le plus important: les transports en communs. J’étais souvent découragée. Je voulais aller à la plage ou en ville me promener, mais alors qu’en voiture il ne faut que 20 minutes, voire moins, il fallait que je compte le triple, voire le quadruple en transports… En plus d’être merdiques terriblement chaotiques, ils mettent énormément de temps, donnent la nausée pour certains quand ils n’arrêtent pas de monter ou descendre. Et encore une fois, prévoyez de la monnaie si vous les empruntez.

Pour finir: les câbles électriques et le système électrique en général datent du Moyen-Âge, même en Irak j’avais mieux dans certains endroits :p mais ça c’est plus une constatation « rigolote », loin d’être un coup de gueule, ça surprend 🙂

IMG_0511

La ville est très étalée, très grande. Ce n’est pas la ville dans laquelle j’ai le plus de plaisir à m’y promener. Ce n’est pas tellement fait pour les piétons (à part les parcs et autres endroits fermés à la circulation). Cependant, comme dit au-dessus, je suis contente d’avoir pu faire l’expérience d’une ville atypique, agréable malgré tout à visiter, à découvrir plus en profondeur. Même si je n’aimerais pas y vivre, je dois reconnaître que pour y passer quelques temps, San Francisco fait son effet 🙂

Et pour les Geeks du coin, il y a aussi à voir:  le campus Google à Mountain View, Apple à Palo Alto.

Petit bonus: sur Ocean Beach, on trouve ces coquillages très mignons

IMG_6107-2

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s